Cette Eliana, je l'avais repéré cet hiver. Mais je n'avais absolument pas besoin d'une robe d'hiver supplémentaire. Et j'ai réussi à résister.

Et puis, récemment, j'ai vu la version de Sandra. Qui m'a donné de nouveau envie d'avoir moi aussi mon Eliana.

Bon, je n'avais pas du tout besoin d'une nouvelle robe d'été, encore moins que d'une robe d'hiver... Mais que voulez-vous, quand on est faible...

J'ai eu envie de la faire dans un coupon de crépon acheté, comme souvent, à Catherine Seixo. Coupon acheté sans projet précis. C'est rare, mais ça m'arrive... Parce que même si j'achète des nouveaux patrons, j'arrive à peu près à ne pas acheter de nouveaux tissus (bon là c'est râpé, 2 nouvelles commandes doivent arriver... mais j'ai tenu bon un bout de temps, et fait un peu de place dans mon armoire).

Problème : je n'avais qu'un seul mètre de ce joli tissu.

J'ai donc tout d'abord supprimé les poches (de toutes façons, je ne mets pas les mains dans les poches de mes robes, et encore moins l'été...). Je voulais par contre que les biais soient dans le même tissu. Le biais d'encolure, que l'on noue est donc coupé dans le droit fil. Les 3 autres biais (emmanchures et fente) sont dans le biais, et la ceinture est dans un tissu contrastant, là, vraiment, ce n'était plus possible...

Bref, contente, ma robe est rentrée dans mon tout petit mètre de tissu.

Par contre, j'ai - bêtement - cousue une taille 38. J'avais vu Sandra qui disait que les emmanchures étaient très larges. Mais vous pensez bien, je ne l'ai pas écouté (ben c'est qu'elle fait un 34 elle, et puis j'ai plus de poitrine...). Verdict : bonjour soutif... Merdouille...

J'ai donc pris mon courage à 2 mains, et décousu une bonne partie de la robe. J'ai retiré 2cm au niveau des emmanchures, histoire de resserrer pour que ça baille moins.

Si j'avais su, j'aurai coupé le 36. J'avoue que j'ai longuement hésité, mais comme Dominique en 36 n'est pas passé. Et que ma Carme est en 38... Alors oui ok, la forme n'a rien à voir. M'enfin c'est fait. Ma future version d'hiver sera donc en 36.

Sinon pas de difficulté, si ce n'est que c'est légèrement pénible de coudre tout ce biais...

Eliana1

Eliana2

Eliana3

Eliana4

Eliana5

Patron : Robe Eliana, Pauline Alice, taille 38.

Tissu : Crépon de coton, Catherine Seixo.