Après vous avoir montré ma première Georgina, voici donc la seconde.
Tout à commencé alors que j'étais à la recherche d'une robe pour un mariage où j'allais être témoin. Il me fallait donc LA robe.
Je ne voulais à la base pas la coudre. J'ai cherché, cherché... Je voulais une robe dos nu. J'en avais trouvé une chez Etam, mais après essayage, trop courte, jupe trop évasé, bref la coupe ne me convenait pas, et le prix pour une simple robe en coton était à mon sens un poil exagéré (c'est moi où lorsque l'on coud on devient rapiat pour acheter des fringues toutes faites ??).
Et puis un jour, je tombe sur une chronique d'Aurélie, du blog Lagouagouache : ici.
Et là, énorme coup de coeur pour sa Georgina, c'était pile ce que je cherchais ! Mais vraiment !
Je me suis donc empressée de lui envoyé un mail pour lui demander un peu plus de détail.
Et j'ai cherché LE tissu.
Je voulais un tissu à motif. Mais avec un tombé fluide. Pas de noir. Bref, vous vous doutez que je n'ai pas trouvé.
Et puis quelques temps plus tard, je suis tombée sur une réalisation de robe dos nu avec un crêpe de soie de chez Bennytex. Corail. J'ai donc commandé.
Et je me suis lancée, après un dernier mail à Aurélie (merci encore à toi d'avoir pris le temps de me répondre à chaque fois !).
Au début j'avais prévu de mettre une fermeture éclair sur le côté, et puis finalement, le tissu étant un peu stretch, ça passe sans aucun soucis.
J'ai doublé la ceinture, et comme pour ma première Georgina, elle a été cousue à la main.
J'ai juste rajouté un petit noeud passepoilé de doré, pour que ça fasse un peu moins nu, du fait de mon tissu uni. Seul hic, alors qu'il était pourtant bien cousu - enfin je croyais - arrivé à la sortie de l'Eglise mon noeud pendouillait tête en bas, et comme bien sûr j'avais oublié le fil et l'aiguille, il a finalement été décousu...
Taille 38 là aussi, comme pour la première, mais j'y suis beaucoup plus à l'aise (le tissu stretch et l'absence de dos).
Le tissu est une pure merveille ! Facile à coudre, un tombé superbe, doux à l'intérieur grâce à l'envers satin, j'ai prévu d'en recommander dès que possible tellement je l'ai adoré.
Concernant la robe, elle a fait sensation ! J'ai eu beaucoup de compliment. Et je dois dire que des 3 mariages de cet été, c'était ma tenue préférée. Avec mon beau chignon et les boucles d'oreilles trouvé sur ALM (des merveilles ! Je vous conseille de jeter un oeil ici), j'ai adoré ma tenue...
Jusqu'à ce que je m'aperçoive, en arrivant au vin d'honneur, que mon déo, mon tissu et ma transpiration n'ont pas fait bon ménage : le bas des auréoles est bleu marine !!!!!!!!!!!!!!!!!! HORREUR !!!!!!!!!!!!
J'ai donc passé 15 minutes aux toilettes à rincer ma robe comme je pouvais pour ensuite me faire sécher les aisselles au sèche main soufflant... Grand moment ! Heureusement, les traces sont parties sans difficulté !